Chronique Force noire de Guillaume Prévost

Cécile Babois Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

Titre à retrouver en page 16 du mook \"L'actualité des romans\" (Gallimard Jeunesse), supplément du PAGE 168.

Passionné d’Histoire et auteur de romans policiers, Guillaume Prévost nous fait découvrir le destin d’un tirailleur né sur les rives du Niger pendant la Première Guerre mondiale.

1984. Alma est une adolescente en colère qui a du mal à trouver sa place dans une famille envahissante. Elle décide de faire une fugue « d’avertissement » en se réfugiant dans une chambre de bonne de son immeuble parisien. C’est à cette occasion qu’elle rencontre pour la première fois Bakary Sakoro, 86 ans, qui lui dit être de passage. Il est venu faire le tri dans de vieux souvenirs entreposés dans une chambre ayant appartenu à une amie. Curieuse, Alma engage la conversation et lui pose des questions sur son passé. Commence alors une série de rencontres entre le vieux monsieur et l’adolescente, qui va peu à peu laisser ses soucis de côté pour plonger dans le passé de ce vétéran de la Grande Guerre. Bakary lui raconte sa jeunesse en Afrique, son enrôlement dans l’armée et « sa » guerre en temps que tirailleur dans un bataillon sénégalais. Les tranchées, le racisme, les missions dangereuses en première ligne et, surtout, les permissions pour retrouver Jeanne, fille de général dont il est amoureux. À partir d’un dialogue entre deux générations, Guillaume Prévost évoque un sujet peu traité : le rôle des bataillons d’Afrique pendant la Première Guerre mondiale. Un roman foisonnant et captivant, qui sait aussi surprendre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@