Chronique Le Paradoxe du bonheur de Aminatta Forna

  • Aminatta Forna
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Claire Desserrey
  • Delcourt
  • 09/01/2019
  • 350 p., 21.50 €

Imaginez une rencontre au cœur de la nuit sur un pont londonien : un éminent psychiatre, une biologiste mais aussi un enfant disparu, une vieille amie glissant doucement vers la folie et enfin des renards. Dix jours dans la vie d’hommes et de femmes que la vie fait se retrouver à Londres, cette ville-monde où l’on croise des destins venus trouver refuge, paix ou travail. Aminatta Forna nous offre un formidable portrait de la capitale britannique à travers des personnages attachants, surprenants, cette belle communauté des invisibles, ceux qui font fonctionner la ville et que l’on ne voit pas. Le Paradoxe du bonheur est aussi un roman sur notre société, notre besoin de tout maîtriser, de tout justifier, une réflexion autour de l’amour et de la perte, des relations compliquées entre l’homme et la nature et donc sur la violence et la compassion. Emboîtez le pas de Jean et Attila, fermez lez yeux : vous êtes à Londres avec de belles personnes !

Gaëlle Maindron Librairie Livres in room (Saint-Pol-de-Léon)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@