Chronique Jetez-moi aux chiens de Patrick McGuinness

NULL

Ce roman peut se lire comme une analyse des médias qui ont le pouvoir de fabriquer un coupable en façonnant l’opinion publique. Une jeune femme est étranglée dans le Sud de Londres, le principal suspect est son voisin, un professeur à la retraite solitaire, qui passe son temps à écouter de la musique et lire. La différence fait peur, les accusations affluent. Ses anciens élèves se manifestent pour l’accuser de pédophilie, ses voisins jurent que c’est un psychopathe, les enquêteurs n’ont pas à forcer : c’est vraiment le coupable idéal qui doit subir toute la violence de la ville, bouc émissaire parfait pour un peuple assoiffé de sang. Mais un des policiers en charge de l’enquête est un de ses anciens élèves et commence à douter de sa culpabilité. Nous faisons alors des allers-retours dans le temps afin de dresser un portrait psychologique de cet homme, témoin d’une époque, tout en tremblant face à cet effet de masse.

Joachim Floren Librairie Le Matoulu (Melle)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@