Chronique Des orties et des hommes de Paola Pigani

Delphine Demoures Librairie des Halles (Niort)

Paola Pigani met en lumière la beauté de l'ordinaire, celle d'une petite fille dans la campagne charentaise des années 1970. Elle redonne ses lettres de noblesse à ce monde paysan en perdition, à « son pays perdu de l'enfance ». Un récit intime porté par une écriture poétique, délicate et sensible. Roman autobiographique, Des orties et des hommes relate l'histoire d'une famille d'Italiens exilés, des petits paysans en grande difficulté. Les enfants aident leurs parents pour survivre au milieu de la nature. Dans la ferme familiale, elle observe intensément le travail des hommes et des bêtes. Elle interroge avec profondeur la question des racines, du déterminisme social, de l'exil... Indéniablement, les souvenirs de Paola Pigani se murmurent sous la fiction. Avec ce troisième roman, elle se place dans la digne et majestueuse lignée de Marie-Hélène Lafon et Raymond Depardon. Une merveille d'humanité, émouvant et beau !

 

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@