Dossier Pension complète de Jacky Schwartzmann

Joachim Floren Librairie des Halles (Niort)

Jacky Schwartzmann pose un regard juste et acide sur notre société actuelle avec un humour dévastateur. Dans ses deux livres, il met en scène un homme ayant grandi dans le quartier lyonnais des Buers qui se retrouve confronté à un milieu opposé au sien. Ces rencontres peuvent parfois s’avérer mortelles…

Dans Demain c’est loin (hommage au magnifique titre éponyme de IAM) François Feldman est ballotté entre deux mondes. Il a ouvert sa boutique de Tee-Shirts humoristiques dans le centre de Lyon, sans pour autant être intégré à la population. Pourtant il a un super projet, mais pas le compte en banque qui va avec. D’ailleurs sa banquière le lui fait bien sentir en lui faisant comprendre qu’il n’arrivera à rien. Banquière hautaine et BCBG qui, pour se donner bonne conscience, fait du « social » dans le quartier des Buers, mais qui panique quand sa voiture est encerclée par des gamins de la cité. Elle écrase alors l’accélérateur et renverse le petit frère du caïd local. C’est alors qu’elle reconnaît son client qui n’a pas d’autre choix que de l’aider... Ce couple improbable aux visions diamétralement opposées vont devoir fuir à la fois la police et les malfrats. Les dialogues sont percutants, ciselés, et toutes les composantes de la société sont passées à la kalachnikov. Les situations sont hilarantes ce qui contrebalance la noirceur des questions soulevées. Dans Pension complète, Dino Scala, lui aussi originaire des Buers, coule une vie paisible et facile. Il est en effet en couple avec une femme luxembourgeoise richissime très âgée, et a décidé de ne pas travailler. Soirées au champagne, grasses mat’, grosses voitures... La belle vie quoi ! Jusqu’au jour où son côté sanguin ressort et où son rival finit dans un sale état. Il doit alors s’exiler quelque temps pour ne pas trop avoir de soucis avec la justice et part dans le sud de la France en pleine saison, avec au programme hôtel 4 étoiles, yacht à Saint-Tropez. Mais sa Mercedes tombe en panne au niveau de La Ciotat, il se retrouve alors obligé de séjourner dans un camping lambda avec les aoûtiens. Bien loin des standards luxembourgeois il est complètement perdu face à des normes qui lui sont étrangères. C’est alors qu’il fait connaissance avec Charles Desservy, auteur ayant obtenu le prix Goncourt, qui a décidé de s’immerger parmi le « peuple » pour nourrir son prochain roman. Les deux hommes vont porter un regard acerbe, et quelquefois un peu hautain sur ce petit monde, sans jamais arriver a s’intégrer pleinement. Alors qu’un profond ennui les gagne, les cadavres commencent à s’accumuler dans leur entourage… Toujours avec cet humour rageur, Jacky Schwartzmann continue à analyser notre société à travers ce prisme d’entre deux classes, en questionnant sur les valeurs et sur l’humain.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@