Chronique Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien Dufresne-Lamy

Dans la littérature, il y a des textes importants et d'autres essentiels, indispensables. Le dernier roman de Julien Dufresne-Lamy fait partie de ceux-là̀. Il modifie le regard, fait bouger les lignes, étire les courbes rigides de la tolérance. Après Jolis Jolis Monstres, paru en 2019 chez Belfond, l'auteur poursuit sa réhabilitation poétique et sensible des laissés-pour-compte, drags, trans, gays, tous ceux que la société humilie en les mettant dans des cases, imaginant que cela suffit pour les définir et les comprendre. Mon Père, ma mère, mes tremblements de terre parle à travers la voix de Charlie. Son père est au bloc opératoire, il change de sexe, elle s’appellera Alice. Le monde de Charlie tremble, se fissure sous ses pieds mais malgré la colère, les doutes et la peur, seul l’amour affleure, perdure. L’adolescent raconte la transition de son père avec une sensibilité qui révèle sous la peau d’un homme la femme qui s’y cache.

Cyrille Falisse Librairie Lo Païs (Draguignan)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@