Chronique Ma ZAD de Jean-Bernard Pouy

Julie Raulet Librairie L’Embellie (La Bernerie-en-Retz)

Jean-Bernard Pouy confirme son talent d’auteur de roman noir. Dans Ma ZAD, il met en scène un quadragénaire en perte de repères, luttant un peu par hasard dans une ZAD (zone à défendre). Il erre en périphérie à la fois de la société et de lui-même, avec une certaine nonchalance. Son engagement dans la cause écologique, mais surtout la répression sociale de cet engagement, lui font perdre le peu qu’il possédait. Tant d’acharnement le pousse à se radicaliser. Dans ses pérégrinations politiques, il rencontre Claire, une jeune et belle femme meurtrie, mais également manipulatrice. Il deviendra son bras armé. Et si la zone à défendre était aussi sa propre identité ? On se délecte de cette verve fleurie, irrévérencieuse et engagée. Jean-Bernard Pouy réussit le pari d’un roman noir, violent, social mais qui recourt à un humour politique décapant. Il nous plonge dans une France désabusée, teintée d’anarchisme. C’est délicieux et acide, comme un bonbon qui pique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@