Dossier Ispahan de Pierre Hermé, photos Laurent Fau

Catherine Le Duff Librairie Livres in room (Saint-Pol-de-Léon)

Du livre de cuisine au livre d’art, il n’y a parfois qu’un pas que certains n’hésitent plus à franchir. Cette année, les pâtissiers Christophe Adam et Pierre Hermé se prêtent au jeu et mettent leurs assiettes en images avec la complicité de photographes tout aussi ambitieux.

Commençons par Christophe Adam, qui depuis quelques années déjà invite la peinture dans ses cuisines : son Art collection célèbre la Joconde et quelques autres, reproduits sur ses éclairs parfumés. Éclair de génie présente soixante-cinq de ses créations bercées par l’intuition, l’audace et l’irrévérence du pâtissier. Le monde l’influence et l’inspire, beaucoup d’odeurs de l’enfance, une pincée d’envies d’ailleurs, un soupçon de sonorités et bien des couleurs : melon-verveine, pêche melba, irish coffee, tandoori ou barbecue, toute la palette des senteurs se transforme en éclairs et nous foudroie. Ces odes à la créativité sont finement mises en scène par Mathilde de l’Écotais : les couleurs éclatent sur un fond noir très sobre et les éclairs explosent à chaque page, nos yeux pétillent du plaisir et de la surprise offerte par chacun des clichés, véritables tableaux d’une sensibilité pure et épurée. Le dessert du dimanche réinventé par deux artistes des cuisines. Couverture soyeuse et rougeoyante, c’est vers nos rêves d’évasion et d’ailleurs que nous entraînent Pierre Hermé et son photographe Laurent Fau. Ispahan, trois syllabes qui suffisent à nous transporter. Trois parfums accordés : rose, framboise, litchi. Ce bouleversant dessert dépasse son précurseur, le bien nommé Paradis, et se décline ici en une quarantaine de recettes pleines de gourmandise. Les trois délicates saveurs s’entremêlent pour revisiter cheesecake, macaron, mille-feuille, confitures ou Paris-Brest. On salive à la vue de ces bijoux sucrés et les clichés grandioses n’y sont pas étrangers. Les recettes et méthodes du pâtissier côtoient de pleines pages constellées de pétales de rose et de fruits subtils avec une légèreté et une vitalité envoûtantes. Les déclarations d’amour enflammées d’adeptes de la première heure consacrent l’entremets originel, immortalisé par quelques artistes inspirés. L’un comme l’autre, ces pâtissiers dévoilent leurs secrets et se découvrent musiciens du goût. Ces variations autour de leurs desserts fétiches évoquent la partition des savoureuses notes dont ils se jouent, comme une palette de peintre laisse entrevoir un tableau. On voudrait admirer, toucher, sentir, goûter et écouter leurs pâtisseries, magnifiées par des photographies si criantes de vérité qu’on en croquerait. Méfiez-vous : si l’abus de ces pages ne fait pas prendre un gramme, il se pourrait bien que vos yeux aient du mal à les quitter.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@