Chronique En cas de forte chaleur de Maggie O’Farrell

Catherine Le Duff Librairie Livres in room (Saint-Pol-de-Léon)

Monica, Michael Francis et Aoife étaient unis, comme souvent les frères et sœurs. Eloignés par le temps et dissimulant de sourdes rancœurs, ils n’avaient pas prévu de se retrouver… mais leur père en a décidé autrement.

« Il a disparu. » Alors que ses enfants vaquent sans guère se préoccuper les uns des autres, il a suffi de trois mots de leur mère Greta, pour que tous se réunissent dans le coquet pavillon familial. La fuite de leur père est à l’image de leurs vies : pleine de non-dits, de secrets enfouis et d’une enfilade de petits mensonges. Chacun préserve son jardin secret, croyant avoir réussi à s’évader de la famille. Monica s’ennuie à la campagne avec son second mari et ses enfants, loin de Michael Francis dont le couple s’enlise malgré ses efforts pour se le cacher, très loin aussi d’Aoife, qui fait ses armes à New York en assistant une photographe. Après avoir brossé le portrait de chacun d’entre eux, Maggie O’Farrell s’attache à dénouer les fils distendus de leurs relations, car l’équilibre n’existe que lorsque ces trois-là sont réunis et seule la force de la fratrie permettra de faire surgir, enfin, la vérité. Le temps d’un caniculaire été, l’auteure nous balade de Londres aux États-Unis et ausculte les existences de ses personnages avec une délicatesse remarquable. « Il a disparu », pour que revienne l’esprit de famille et la joie simple d’être ensemble.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@