Chronique Touch de Jus Accardo

  • Jus Accardo
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Frédérique Fraisse
  • Coll. «Coll. « Wiz »»
  • Albin Michel
  • 20/10/2020
  • 380 p., 14.90 €

Julie Uthurriborde Librairie Montmartre (Paris 18e)

Avec ce premier roman traduit en français, Jus Accardo atteint parfaitement sa cible et nous touche en plein cœur, tout en posant les bases d’une série qui s’annonce haletante.

Deznee, 17 ans, un peu perdue entre un père très absent depuis la mort de sa femme et la recherche constante de ses propres limites, se confronte dès le début du roman à la plus grande aventure de sa vie. Lors d’un énième retour de fête alcoolisée, Deznee tombe, en pleine forêt, sur Kale, jeune homme captivant par sa beauté et le mystère qui l’entoure. Comme il est recherché par des hommes étranges, Kale se décide à l’aider et le ramène chez elle. Observant chaque détail de la vie de Deznee, l’adolescente va vite se rendre compte qu’elle est la fille de celui qui le maintient prisonnier depuis son enfance dans un endroit appelé la Denazen. Possédant un don qui le rend exceptionnel aux yeux du père de Deznee – son toucher est létal pour tout être vivant –, le jeune Kale entraîne l’adolescente dans une course poursuite pour leur survie. Mêlant science-fiction et romance, ce livre maintient un rythme soutenu du début à la fin et ne laisse le lecteur respirer qu’après la dernière ligne. Avec des personnages très attachants et des dialogues percutants, chaque page apporte son lot de rebondissements et d’intrigues, ce qui rend la lecture d’autant plus addictive. Je n’ai qu’une chose à ajouter : la suite, vite !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@