Chronique L’Ours qui fixe de Duncan Beedie

Valeria Guédra Librairie À titre d’aile (Lyon)

L’ours de cette histoire est curieux mais maladroit. Il aime regarder ses voisins de la forêt d’un air extrêmement concentré. Il n’y peut rien et n’arrive pas à s’en empêcher. Un matin, il rencontre une famille de coccinelles et, bien entendu, il pose son regard étonné sur la petite famille qui prend son petit déjeuner. N’aimant pas être observé ainsi, le papa coccinelle chasse l’ours. Durant sa promenade, il croise également une famille d’oiseaux dans un arbre ainsi qu’un blaireau dans son terrier. Bien évidemment, il se fait à nouveau chasser. Déboussolé et triste, l’ours rencontre près d’une mare une grenouille bienveillante qui va l’aider à comprendre pourquoi les animaux n’aiment pas être observés de cette façon intrusive. Elle lui donne la clé pour arranger la situation, ce qui permettra à l’ours de se faire de nouveaux amis. Un album plein d’humour d’un auteur à suivre, qui parle de timidité et de politesse, mis en valeur par des illustrations modernes, pétillantes et colorées.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@