Chronique Ma vie à la baguette de Chloé Cattelain

Valeria Demuyt Librairie À titre d’aile (Lyon)

Le premier roman de Chloé Cattelain est une réussite. Avec un ton juste, drôle et émouvant, elle raconte la vie de deux frères attachants en proie à des questionnements sur leurs origines chinoises, et aux aléas de la vie adolescente, entre amour et affirmation de soi.

Kevin et Michael sont deux frères issus d’une double culture. Nés en France de parents d’origine chinoise, ils ont obéi toute leur vie aux règles de leur père dans le plus grand respect des traditions. Les vacances scolaires se déroulent toujours à Pékin, dans la famille de leur père. Depuis la récente disparition de leur mère, rien n’a changé, et évoquer les souvenirs du passé reste un sujet tabou pour leur père. Kevin et Michael sont des élèves studieux et n’ont jamais déçu les attentes paternelles. La complicité entre les deux frères est évidente et, ensemble, ils s’épaulent dans l’austérité du foyer familial. Kevin aimerait être un adolescent comme les autres, rencontrer une fille et tomber amoureux, sortir avec ses amis… Heureusement il peut compter sur la présence de sa meilleure amie Coline, toujours prête à écouter ses déboires. Depuis peu, la vie de Kevin est en plein chamboulement. Il ose enfin se défendre contre les blagues blessantes de ses camarades sur ses origines. On commence à le voir différemment et l’adolescent sage se rebelle peu à peu. Surtout, il fait la plus belle des rencontres : Laura. Elle est jolie et intelligente, elle est aussi photographe à ses heures perdues, drôle et pétillante. Mais comment entretenir cette toute nouvelle relation amoureuse alors qu’il n’ose pas l’emmener chez lui et la présenter à son père ? C’est compliqué, mais pas impossible, dans les murs du lycée ou grâce à la complicité de Coline. En parallèle, Kevin et son frère se posent de plus en plus de questions sur la famille de leur mère. Quand elle était là, elle n’en parlait jamais et, aujourd’hui, lorsqu’ils tentent de questionner leur père, il se mure dans le silence ou s’empresse de changer de sujet. Ils décident de mener l’enquête lors de leurs fréquents voyages à Pékin.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@