Chronique Lettre ouverte à toutes les mères de Jacqueline Rose

Florence Zinck Librairie Sauramps Comédie (Montpellier)

Il s’agit d’un essai sur l’amour et la cruauté, d’où son titre original Mothers. An Essay on Love and Cruelty, que suscitent et qu’éprouvent les mères dans notre société occidentale. L’auteure nous propose une réflexion sur ce que recouvre la maternité et du risque que les femmes encourent, « à se plier à toutes les injonctions qui entourent la naissance ». Comme nous le rappelle Marie Darrieussecq dans la préface, « on ne naît pas mère à la naissance de son enfant, on le devient (au mieux) ». Jacqueline Rose fait grandement référence à la littérature d’Elena Ferrante, en soulignant tous les ressorts psychologiques que sous-tendent les rapports et liens affectifs rencontrés chez les personnages de ses romans : amour harcelant, jeux de domination, sacrifice des mères… Il est vrai que la littérature a foisonné dans cette thématique, pensons au Livre de ma mère d’Albert Cohen, La Promesse de l’aube de Romain Gary ou, plus près de nous, Souvenirs de la marée basse de Chantal Thomas. Ce livre est là pour rappeler à chacun d’entre nous que le regard sociétal exige sûrement beaucoup trop des mères. Laissons-les tout simplement être mères à leur guise.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@