Chronique Les Fiancées d’Odessa de Janet Skeslien Charles

Par Jean-Marc Brunier, Librairie Le Cadran lunaire (Mâcon)

Cela pourrait ressembler à une bluette peuplée de jeunes, intelligentes et belles Ukrainiennes d’Odessa, qui rêvent d’évasion et de princes charmants en lorgnant de l’autre côté de l’Atlantique. Vers cette Amérique rêvée et un peu trop fantasmée pour être complètement vraie. Cela pourrait tourner au mélo, tant leurs espoirs se heurtent rapidement à une réalité souvent brutale qui vire parfois au cauchemar. Janet Skeslien Charles est une jeune Américaine originaire du Montana. Elle a vécu deux ans à Odessa et s’inspire de ce qu’elle y a vu, qui n’est pas toujours reluisant. Pourtant, elle tire de son expérience et de ses observations une galerie de personnages enjoués et alertes. Des personnages qui échappent à la caricature et qui forment, ensemble, une sorte de peinture d’Odessa, Odessa la mythique, Odessa la majestueuse. Ce premier roman haut en couleur dégage un charme fou. On y décèle un talent et une science narrative propres aux plus aguerris des écrivains anglo-saxons. Une jeune romancière à surveiller.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@