Chronique Le Premier été de Anne Percin

  • Anne Percin
  • Coll. «Coll. « La Brune »»
  • 24/08/2011
  • 168 p., 16 €

BRUNIER JEAN-MARC, Librairie LE CADRAN LUNAIRE, Mâcon

Attention, cette fille-là, Anne Percin, a de quoi vous remuer les tripes. Ce bouquin est une bombe d’émotion. Âmes trop sensibles s’abstenir ! Les autres, courez chez votre libraire.

Elles sont là toutes les deux, deux sœurs, à débarrasser la maison des grands-parents, la maison des souvenirs, des vacances d’été de leur adolescence. Alors bien sûr, entre cartons et vieilleries à jeter, tout remonte, le temps d’autrefois, les années 1980, le souvenir de franches rigolades, le temps de l’insouciance des années de jeunesse, les dévergondages et les premières amours. On s’amusait bien avec les gamins du village et ceux de la colo. On s’amusait, mais on ne faisait pas que cela. Insouciants et graves. Car ces années furent aussi des années d’apprentissage et de découvertes, des années déterminantes qui marquent à jamais, laissent en vous des marques indélébiles. Ce fut aussi la rencontre avec Sébastien, l’étrange, l’insaisissable Sébastien. Percutant, juste, émouvant, vrai et sensible… On pourrait prolonger longtemps la liste des qualificatifs. Ce livre est une heureuse surprise. Anne Percin nous emmène là où l’on ne s’y attendait pas. Sa fin est un grand coup de poing à l’estomac et au cœur. Croyez-moi, on ressort de sa lecture tout chamboulé.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@