Chronique Le Braconnier du lac perdu de Peter May

BÉATRICE LEROUX, Librairie Gibert Jeune, Paris

Après une carrière de policier à Édimbourg, Finn MacLeod revient sur l’île de Lewis pour donner un nouveau sens à sa vie. Il pense en avoir définitivement terminé avec les enquêtes ; eh bien, pas du tout ! À peine a-t-il retrouvé son ami d’enfance, Whistler, devenu le braconnier de l’île et vivant presque comme un vagabond, qu’il doit utiliser à nouveau ses brillantes qualités d’enquêteur pour élucider un meurtre commis dix-sept ans plus tôt : au fond d’un lac, qui s’est vidé à la suite d’un fort orage, est découverte la carlingue d’un petit avion à bord duquel se trouve le corps de Roddy Mackenzie, star du rock celtique. L’intrigue est simple mais bien ficelée, elle sert surtout à Peter May pour nous parler de la vie plutôt rustique de ces hommes (très peu de personnages féminins), leurs secrets, l’odeur de la tourbe, la nature très importante et belle sur cette île située le plus au nord et à l’ouest de l’Europe. Ne pas hésiter à aller voir des photos ou des mini films sur le site de l’auteur.

 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@