Chronique La Facture de Jonas Karlsson

Véronique Bagarry Librairie Points communs (Villejuif)

Le héros de ce roman suédois reçoit un jour une facture d’impôt exorbitante. Il pense d’abord à une erreur de l’administration. Lui, qui est salarié à mi-temps dans un vidéo-club et ne possède rien, se retrouve pourtant avec une somme anormalement élevée à régler. C’est que le pays vient de décider de créer un nouvel impôt calculé sur « l’indice de bonheur vécu ». Notre héros tente de contester le montant de la facture auprès d’une employée très à l’écoute mais il va devoir prouver qu’il n’est pas si heureux que ça. Comment prouver une chose pareille, lui qui se contente de peu, se réjouit des petites choses du quotidien et est heureux d’un rien. Et vous, vous estimez-vous assez heureux pour payer une taxe sur le bonheur ? C’est bien la question que pose le personnage de cet étrange roman. Le moindre fait positif de sa vie, pourtant peu exaltante, lui vaut quelques couronnes en plus. Plus il réclame, plus son cas empire. Ce roman en forme de fable, entre critique de notre société et humour décalé, vous fera passer un excellent moment.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@