Chronique J’ai déserté le pays de l’enfance de Sigolène Vinson

BAGARRY VÉRONIQUE, Librairie POINTS COMMUNS, Villejuif

J’ai déserté le pays de l’enfance raconte l’histoire d’une petite fille qui a vécu une enfance de liberté à Djibouti. Pourtant, cette enfance s’interrompt brutalement le jour où la famille revient à Paris. La petite fille a 12 ans, elle doit s’adapter à la vie parisienne mais elle n’a pas oublié les odeurs, la chaleur, les couleurs dont elle cherche l’écho chez les écrivains qui ont sillonné cette partie de l’Afrique : Arthur Rimbaud, Henri de Monfreid, Joseph Kessel, Romain Gary, Hugo Pratt… Devenue avocate, elle se spécialise dans le droit du travail afin de porter assistance aux plus pauvres et aux sans-droits… sauf que pour gagner sa vie, elle est forcée de défendre les grosses entreprises. Les contraintes et les contrariétés si éloignées des aspirations de son enfance, dont elle a le sentiment que son existence est désormais la scène, la conduisent au bord de la folie. Le récit de cette traversée de l’enfance à la vie adulte ponctuée de reniements et de compromissions, constitue la trame du roman de Sigolène Vinson, qui pose la question : jusqu’où peut-on aller contre soi-même avant que le corps ne lâche ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@