Chronique Gouverneurs de la rosée de Jacques Roumain

Émilie Pautus Librairie La Manœuvre (Paris 11e)

Après quinze ans d’absence, Manuel revient au pays. Il ne reste rien de la terre si abondante qu’il gardait en mémoire, ni de son peuple travaillant à l’unisson au rythme des chansons traditionnelles du coumbite (travail saisonnier et collectif). Les familles se déchirent, les cultures, faute d’eau, sont à l’abandon et la pauvreté sévit. Mais Manuel, dont la foi en l’homme est inébranlable, cherchera à redonner à son peuple de l’eau et, avec elle, la paix. Jacques Roumain, fondateur du parti communiste haïtien, livre avec Gouverneurs de la rosée une sorte de manifeste politique, une vision humaniste du travail et un élan plein d’espoir pour le peuple haïtien. Considéré à juste titre comme l’un des plus grands classiques de la littérature haïtienne, Gouverneurs de la rosée, texte engagé, est avant tout un roman d’amour d’une puissance rare. Manuel et Anaïse n’ont rien à envier à Roméo et Juliette ! Le tout est servi par l’écriture très inventive et truffée d’expressions créoles de Jacques Roumain. Attention chef-d’œuvre !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@