Chronique Devenir Carver de Rodolphe Barry

Émilie Pautus Librairie La Manoeuvre (Paris 11e)

Quelle délicatesse, quelle sensibilité dévoile Rodolphe Barry pour livrer l’histoire du maître incontesté de la nouvelle américaine. Un mariage torturé avec Maryann, un premier enfant à l’âge de 19 ans, des déménagements incessants, l’alcool qui détruit tout… La vie de Carver est semée d’embûches. Comment concilier vie de famille et vie d’écrivain ? Voilà ce que Raymond se demande sans cesse. Évoquant les gens modestes abîmés par l’alcool et l’amour, ce moteur infatigable, ses nouvelles paraissent dans des revues obscures. L’envie permanente de fuir le pousse à boire encore et encore. Carver touche le fond une fois de trop. Mais une deuxième vie l’attend. Une vie sobre, cette fois. Il rencontre Tess, le succès arrive enfin. On tourne les pages de Devenir Carver avec fascination. Et, au fil du texte, on se prend à parler de celui que l’on nomme désormais Ray, comme d’un ami cher. Rodolphe Barry restitue toute la beauté et la richesse de l’auteur de Parlez-moi d’amour (Points). Un véritable tour de force.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@