Chronique À ceux qui sont partis, à ceux qui sont restés de Parinoush Saniee

Victoire Vidal Librairie La Manufacture (Romans-sur-Isère)

Plusieurs années séparent À ceux qui sont partis, à ceux qui sont restés du dernier roman de Parinoush Saniee, mais le talent et la force des mots restent intacts. Dans ce nouvel ouvrage, l'autrice Iranienne met en scène un long dialogue entre les différents membres d'une grande famille, dont certains sont partis à l'étranger avant les troubles politiques qui ont plongé l'Iran dans l'horreur. Une semaine de vacances est l'occasion de retrouvailles entre les frères et sœurs, leur famille et leur mère qui désire plus que tout voir ses enfants renouer leurs liens. Les tensions naissent d'abord de simples remarques sur les différents modes de vie des uns et des autres, puis le ton monte, la distance, le temps qui passe et les non-dits ayant cristallisé des rancunes de part et d'autres. Sous la forme d'une discussion constante, le roman dresse avec finesse un portrait de la société iranienne actuelle, en parallèle avec la difficulté de l'exil vécu par ceux qui sont désormais établis «°à l'ouest°». Un beau roman foisonnant qui, s'il demande parfois un peu de patience, est d'une grande richesse intellectuelle et émotionnelle.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@