Chronique Obia de Colin Niel

HÉLÈNE REYNAERT, Librairie Le Bateau Livre, Lille

Le troisième volume des enquêtes du Capitaine Anato porte un titre énigmatique : Obia. Ce mot, qui désigne un charme protégeant les guerriers partant au combat, est en fait bien connu en Guyane. Et pour cause : les « mules », ces passeurs de drogue qui ingèrent des boulettes pour déjouer les contrôles aéroportuaires, y ont souvent recours afin que leur périple en métropole se déroule sans accroc. Et pourtant, Clifton Vakansie se retrouve dans une position délicate après la découverte consécutive des cadavres des deux personnes qui auraient dû l'accompagner sur le prochain vol... À mesure que l'enquête progresse, le Capitaine Anato, lui-même en proie à ses démons, est amené à soulever tout un pan de l'histoire de la Guyane et du Suriname pour résoudre l'énigme. Outre le caractère exotique de cette série de romans policiers, on apprécie l'écriture de Colin Niel, extrêmement belle, rythmée, puissante, et ses personnages attachants. Laissez-vous envoûter par le pouvoir de l'Obia !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@