Chronique Française de Alexandre Jardin

Dolly Choueiri Librairie Des gens qui lisent (Sartrouville)

Elles sont belles, elles parlent fort, elles castagnent et distribuent des gifles ; elles sont acides et cyniques, tourmentées, aimantes, assoiffées, révoltées. Les héroïnes d’Alexandre Jardin sont de celles qu’on n’entend pas. Dont la voix, trop perçante, dérange et agace, et qui pourtant nous ressemblent. Celles qui dans la violence ou dans l’excès parfois cherchent une reconnaissance qui ne vient de nulle part ailleurs. J’avais quitté Alexandre Jardin en héros romantique, dans mes lectures de lycée. Je le retrouve avec joie dans ce livre qui inaugure une nouvelle ère. D’emblée, je suis frappée par la langue de ce roman singulier, moderne, vivant et populaire, une langue brute et littéraire, enjouée et en colère, tout à la fois. Les héroïnes de Française ne choisissent pas, ne tergiversent pas. Elles avancent, sans trembler, ces Françaises d’aujourd’hui, que l’auteur peint avec tendresse dans ce roman profondément social, vibrant, attachant et qui nous accompagne longtemps.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@