Chronique Veronica de Nelly Kaprielian

Murielle Gobert-Bacha Librairie Passerelles (Vienne)

Veronica, star des années 1940, reste un mystère à Hollywood. Qui se cachait derrière cette fille superbe aux longs cheveux blonds, qui fut un temps la reine des studios de la Paramount ? Et que signifient ses confessions étranges retrouvées près de son corps sans vie ? Une journaliste chargée de mener l’enquête pour un grand magazine français part sur la trace de cette star oubliée et tente de lever les secrets de sa vie, naviguant jusqu’à la dérive dans un Los Angeles énigmatique et fascinant. L’envers du décor fait froid dans le dos, prenant au fil des pages une allure de palais des glaces grimaçant. Nelly Kaprièlian mène son intrigue comme un puzzle, et nous avançons à son rythme, tantôt dans l’ambiance feutrée d’un récit intimiste, tantôt dans l’énergie sombre et survoltée d’un roman noir. On reste fasciné par cette actrice aux allures de sirène, en réalité dévastée par les feux aveuglants d’Hollywood. Un style nerveux parcourt le roman. Troublant et hautement hypnotique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@