Chronique Sans prévenir de Matthew Crow

  • Matthew Crow
  • Traduit de l’anglais par Marie Hermet
  • Coll. «Coll. « Scripto »»
  • Gallimard
  • 15/01/2015
  • 320 p., 11.90 €

Léonie Desbois Librairie Le Bel Aujourd’hui (Tréguier)

Un jour de cours comme les autres, Francis ne se sent pas en forme. Il est fatigué. Il se met à saigner du nez. Sans comprendre ce qui lui arrive, il s’évanouit.

Diagnostic : leucémie aiguë lymphoblastique. Francis Wootton est un adolescent de 15 ans un peu en marge. Il est passionné de rock, de vieux films et de classiques tels que Breakfast Club Society. Solitaire, il n’a qu’un ami, Jacob, dont il se contente. Il est passionné de littérature et d’histoires romantiques. Il lisait « en moyenne un livre par semaine depuis le CP ». Aussi, Francis est très proche de sa mère et de Chris, son frère, un original de 24 ans, désinvolte et drôle, qu’il prend comme un modèle de liberté. Puis, sans prévenir, la vie de Francis bascule, ainsi que celle de ses proches. Une nouvelle étape débute alors. Pour commencer : vivre dans le service pour adolescents de l’hôpital, où semble régner le même diktat social qu’au lycée. Puis une rencontre, Ambre. Impétueuse et impertinente, elle va bousculer la vie de ce garçon au caractère trop sage. Dès lors, Francis cherche à devenir pleinement lui-même. Sans prévenir n’est pas sans rappeler Nos étoiles contraires (Nathan) : une histoire d’amour, la maladie, des rebondissements imprévus. Avec son livre, Matthew Crow nous émeut, nous fait vibrer, nous bouleverse. En résumé, un formidable moment de lecture.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@