Chronique Les Mamiwatas de Marc Trillard

MARTINE COUSSY, Librairie Entre les lignes, Creil

Le nouveau roman de Marc Trillard est un portrait du Cameroun en pleine insurrection. Amour, Afrique et politique sont les ingrédients épicés de ce roman-fleuve puissant et vigoureux.

En poste depuis bientôt deux ans, Marc, ou Mister Mike son surnom, baroudeur cinquantenaire sans états d’âme, lucide et incorrigible, se trouve propulsé dans une ville où règne le chaos déclenché par une guérilla urbaine. La tension grimpe, les villes sont mises à sac, la violence explose, « le pays va mal ». Marc se repasse le fil des événements. Il se remémore son histoire d’amour avec Gloria, magnifique jeune femme de 20 ans, envoûtante et sexy… Il l’aime ! Il se souvient aussi de sa prise de fonction à la direction de l’Alliance française de Buéa, des luttes intestines dont elle est la proie, et de son désir de se battre pour faire vivre la langue française dans une région essentiellement dominée par l’anglais. « La réalité du jour, c’était que la culture en tant que diplomatie de pénétration avait fait son temps. » Il existe cependant un havre de paix dans sa vie : sa villa prodigieuse d’où il peut contempler la mer à loisir, cet océan qui l’envoûte telles les Mamiwatas, « les sorcières de la mer ». Le roman de Marc Trillard porte un regard lucide sur l’Afrique rongé par la misère, la corruption, la soif du pouvoir, les superstitions. La dimension politique du livre ne se traduit pas par une prise de position particulière, elle n’est que l’expression d’un constat.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@