Chronique Le Code de l’honneur de Kwame Anthony Appiah

Par Valérie Wosinski

« De l’importance de l’honneur dans un monde qui en manque tant », tel pourrait être le sous-titre de l’essai original et stimulant d’un philosophe ghanéen qui paraît chez Gallimard.

Le thème pourrait paraître un brin désuet : l’honneur. Qu’est-ce, au fond, que cette notion ? À travers des exemples variés (la suppression de la pratique du duel en Angleterre au XIXe siècle, l’abandon du bandage des pieds féminins en Chine, l’abolition de la traite des esclaves…), K. A. Appiah essaie de comprendre d’où naissent les révolutions morales qui poussent des sociétés à rompre avec des coutumes qui les ont pourtant structurées. Ce n’est pas l’apparition de nouveaux arguments d’ordre rationnel ou moral qui provoquent la rupture, car ces arguments sont en général connus et n’empêchent rien. Replaçant la notion d’honneur au centre du débat (notion habituellement sous-estimée en philosophie selon lui), Appiah énonce les termes d’une éthique différente. L’honneur (débarrassé de ses relents de caste) permettrait de passer d’une morale privée à des normes publiques. Normes fondées sur la reconnaissance de la dignité de chacun. Résumant son propos d’une formule, il conclut : « L’honneur rend l’intégrité publique ». À méditer...

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@