Chronique Go just go de Joe Schreiber

Enrica Fourès Librairie Bazoom (Auray)

Perry et Gobi, le retour ! Les deux adolescents se retrouvent dans Go just go pour de nouvelles aventures, en Europe cette fois. Et bien saignantes, s’il vous plaît !

Dans Bye bye Crazy Girl (La Martinière Jeunesse, 2012), nous faisions connaissance avec Perry, adolescent new-yorkais maladroit et touchant, et avec Gobija, dite Gobi, étudiante lituanienne hébergée par la famille du lycéen. Sous ses apparences discrètes, la jeune fille se révéla une redoutable tueuse à gage, agissant à titre personnel dans ce premier volume et entraînant Perry dans une aventure aussi sanglante qu’intense. Suite au départ de Gobi, le jeune homme reprend une vie à peu près normale. Le groupe de rock qu’il a monté avec ses copains marche bien et il a une superbe petite amie qui lui sert de manageuse. Euphorique, il entame une tournée européenne. Mais de vieux démons le poursuivent. Et Perry se souvient trop bien que la dangereuse Gobi lui a donné rendez-vous, sans date précise, dans un bar de Venise. La tentation est trop forte. Et la rencontre, explosive ! Dynamique, cette suite se dévore d’une traite, rythmée par des titres de chansons rock’n’roll. L’humour des dialogues contrebalance la noirceur de certaines situations et, au-delà du thriller et du suspense, c’est la distraction qui l’emporte.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@