Chronique Le Miroir brisé de Jonathan Coe

ENRICA FOURES, Librairie Bazoom, Auray

Pour sa première incursion en littérature jeunesse, Jonathan Coe a imaginé une fable fantastique intimiste et universelle d’une grande justesse.

 

Claire a 9 ans lorsque, cherchant à tromper son ennui de fille unique, elle déniche dans une décharge un morceau de miroir crasseux. Mais ce miroir n’est pas comme n’importe quel autre. La réalité qu’il renvoie à la petite fille est magique, embellie. Le reflet change avec elle, évolue avec sa maturité. De fantasmagorique, il devient simplement une vision de l’environnement quotidien, mais en plus agréable, comme une image de ce que la vie aurait pu (ou aurait dû) être. Jonathan Coe, auteur entre autres des remarquables Maison du sommeil et Testament à l’anglaise, signe avec Le Miroir brisé une fable poétique et politique, juste et touchante. Les sujets abordés y sont multiples, le livre traitant tout autant du délicat passage de l’enfance à l’âge adulte que de la puissance du rêve et de l’utopie ; les chamboulements de l’adolescence et l’éveil de la conscience politique – au sens large – des enfants s’y entremêlant. Le roman se clôt sur un questionnement adressé directement au lecteur, lui qui a encore le pouvoir de changer le monde et de le rendre meilleur en témoignant de solidarité. Un joli roman idéaliste et délicat, sublimé par des montages photographiques colorés à la Pierre et Gilles signés de l’artiste italienne Chiara Coccorese.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@