Chronique Du bout de mes doigts de Jorge Elías Luján

Enrica Fourès Librairie Bazoom (Auray)

Des parents attendris, une petite fille en tutu et beaucoup de féerie. Tels sont les ingrédients de ce bel album, ode à l’imagination et à l’amour, dans lequel une enfant propose à son papa et à sa maman une mise en scène qui les fait voyager. Immergés dans cette ambiance magique, ils partent pour des univers lointains où ils croisent les protagonistes du monde fantasmagorique de la fillette : ils volent de la mer à la Lune, puis de poissons étranges en licornes fabuleuses… Le terme de ce périple enchanté se trouve dans les cieux constellés d’étoiles scintillantes. Les illustrations chatoyantes de Mandana Sadat deviennent de plus en plus colorées au fur et à mesure du spectacle, jusqu’à finir en arc-en-ciel, explosion de couleurs vives. Sur le fond sombre de la nuit, tableau noir propice à la rêverie, elles illuminent le quotidien des parents et des enfants ainsi que le texte du poète et scénographe argentin Jorge Luján – dont la traduction française est de Carl Norac. Du bout de mes doigts est un bel album, à lire et à rêver.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@