Littérature française

Dea Liane

Georgette

Chronique de Benoît Lacoste

Librairie Aux feuilles volantes (Saint-Paul-lès-Dax)

Des personnalités de notre enfance, lesquelles citerions-nous quasiment à tous les coups ? Probablement nos nounous. Georgette est l’une d’entre elle : « c’était la bonne ». Véritable seconde mère pour l’autrice, elle n’est pourtant qu’une fille : « elle était une domestique et tu étais une enfant de la bourgeoisie ». Dans ce premier roman d’une grande beauté, Dea Liane retranscrit avec grâce et sensibilité le quotidien de sa famille. Elle rend immortelles les images de la caméra super 8 qui filmait ces scènes. Ce premier roman, engagé, pudique et d’une grande justesse, interroge également le lecteur sur la condition de cette fille « socialement inacceptable », sur l’utilité même de ces personnes, sur l’évolution des ressentis de la narratrice à l’adolescence : Georgette devient une gêne. Dea Liane nous offre un texte lumineux d’amour pour « sa super-héroïne » qu’elle n’a jamais oubliée malgré les années. « Elles sont là, entières, indispensables, irremplaçables. Uniques. »

  • Dea Liane

    18/08/2023
    17 €
  • Chronique de Benoît Lacoste
    Librairie Aux feuilles volantes (Saint-Paul-lès-Dax)
  • Lu & conseillé par
    11 libraire(s)
illustration