Dossier Ça fait du bien une journée sans ma soeur de Charlotte Moundlic

Valeria Guédra Librairie À titre d’aile (Lyon)

L’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur au sein de la famille est un grand changement pour les aînés, et la relation qui se construit avec le cadet est parfois plus complexe qu’on ne l’imagine. Trois nouveaux livres sur le thème nous en parlent avec tendresse et bienveillance, à découvrir dès 3 ans.

Mathilde était une petite fille aux grandes idées dans un monde de grands dans lequel elle découvrait toujours une multitude de grandes choses. Un jour, elle s’étonna de rencontrer quelqu’un de plus petit qu’elle. Ce n’était pas n’importe qui, c’était son petit frère qui venait de naître. Tout était petit chez lui, il portait de petits habits et dormait dans un petit lit. Alors Mathilde eut une révélation : elle avait grandi, elle était devenue une grande sœur. Elle prenait plaisir à aider ce petit bonhomme dans le quotidien pour le changement des couches ou le choix des habits. Mais surtout, elle mesurait désormais la chance qu’elle avait de partager la découverte du grand monde à deux. Petite Fille, grande sœur est un album très doux où l’aînée accueille avec facilité et ravissement le nouveau bébé dans la famille. C’est aussi une prise de conscience pour l’enfant qui devient grand. Le petit roman de la série pour jeunes lecteurs « Rue des copains », Je suis jalouse du nouveau bébé, aborde un autre aspect de ce grand chamboulement que peut provoquer la venue d’un bébé dans une famille. C’est ce qui arrive à Mia. Tout d’abord ravie de présenter sa petite sœur Lily à ses copains, la jeune fille déchante : ils n’ont d’yeux que pour elle, c’est énervant ! Ça continue le soir à la maison, ses parents ne font que s’occuper du bébé… Mia sent monter en elle une jalousie tenace qui la rend de mauvaise humeur et un peu égoïste car elle refuse de prêter ses affaires à quiconque. On comprend rapidement qu’elle veut garder pour elle ses jouets et ses peluches, à l’abri de sa nouvelle petite sœur. Ses copains s’inquiètent et décident de lui parler. Mia se rend compte qu’elle n’est peut-être pas la seule au monde à ressentir des émotions contradictoires lorsque la famille s’agrandit. Enfin, l’album illustré Ça fait du bien une journée sans ma sœur raconte le point de vue de la petite sœur, Angèle, lorsque sa grande sœur, Violette, passe la nuit chez sa copine. Grâce à cette histoire, on comprend davantage les différents liens qui peuvent se tisser entre frères et sœurs. Dès le réveil, Angèle s’aperçoit qu’elle a ses parents pour elle seule toute une journée ! Et la liste des avantages s’agrandit, comme choisir le dessin animé du matin ou encore manger tout le paquet de gâteaux au goûter. Mais rapidement, quelques désillusions apparaissent. C’est plus amusant de jouer à cache-cache avec Violette qu’avec les doudous… Quand est-ce que sa grande sœur va rentrer ? C’est mieux quand elle est là, finalement !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@