Chronique Microfictions 2018 de Régis Jauffret

Léopoldine Raynal Librairie Gutenberg (Issy-les-Moulineaux)

Onze ans après Microfictions (Folio), Régis Jauffret revient avec Microfictions 2018. Entre temps, il a écrit dix romans et nouvelles, son style s’est affûté, la société a changé. Le principe est le même : écrire 500 histoires de deux pages.

Pourquoi revenir à ce format si particulier ? Sûrement pour le plaisir de raconter, d’abandonner un personnage à peine né, de toucher à l’humanité à travers ces centaines de portraits qui montrent – ou démontrent s’il le faut –, tous les excès de l’Homme. Car Microfictions 2018 n’est pas un recueil de nouvelles. C’est un roman, comme Régis Jauffret a voulu le souligner en apposant sous son titre ce mot de « roman ». C’est même le roman de « toutes les vies à la fois », précise la quatrième de couverture. Aussi l’auteur écrit-il toutes ces histoires à la première personne du singulier, un « je » en fil conducteur, qui oscille du féminin au masculin, qui traverse tous les âges et qui ne se fait aucune concessions. La maladie, le sexe presque toujours triste et déviant, la vieillesse, le deuil, les pulsions meurtrières sont les thèmes récurrents de ces récits qui peuvent s’écouler sur une vie entière ou sur quelques minutes (mais toujours sur deux pages !). Et pourtant, la démesure des personnages et de leurs actions sortent les textes d’un pendant qui pourrait être un peu morbide pour les faire entrer en finesse dans l’humour, noir tout de même ! Cette foule, ces vies ont été organisées tout naturellement : chaque titre est un élément du texte qui, très souvent, révèle alors le contenu principal. Puis chaque histoire est rangée par ordre alphabétique, comme dans un annuaire téléphonique. Tout est simple : un style épuré, des histoires courtes, un ordre alphabétique. Se forme alors un tout puissant qui donne à ces vies tout leur sens. Microfictions 2018 est un livre qui se picore, qui se lit à l’endroit, à l’envers, en continu ou entrecoupé d’autres livres, qui se relit encore et encore. Cinq cents plaisirs sur mille pages !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@