Chronique Made in Vietnam de Carolin Philipps

PAULINE FOUILLET, Librairie CLAIR DE PLUME, RUFFEC

Criant de réalisme : telle est l’impression qui se dégage à la lecture des premières lignes de ce roman. À mettre entre toutes les mains pour un réveil musclé de nos consciences, depuis trop longtemps endormies.

Dans un style simple et direct, Carolin Philipps met en lumière le thème du travail des enfants. Et c’est tant mieux. Ainsi, dans Made in Vietnam, l’auteure nous rappelle que, derrière les marques des produits que nous achetons se cache tout un monde de désespoir et de terreur. Un monde où des enfants de 12 ans doivent trimer pour subvenir aux besoins des leurs, parfois seize heures d’affilée, sans pause et avec des corrections physiques ou mentales en cas de « laisser-aller ». Si l’on prend facilement les personnages en pitié, Carolin Philipps ne nous laisse pourtant pas nous apitoyer sur leur sort. Dynamiques et forts, quelques ouvriers mènent une révolution non violente, quitte à perdre leur travail plutôt que de laisser perdurer une telle situation. Face à eux, des ouvrières terrifiées, qui préfèrent supporter et saborder les maigres actions de résistance de leurs collègues, plutôt que de ne plus pouvoir aider leurs proches. Enfin, dans ce roman aux mille facettes, le lecteur entrevoit non seulement les us et coutumes des Vietnamiens, mais aussi leur Histoire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@