Dossier L’Homme montagne de Séverine Gauthier

NULL

Simon Roguet Librairie M’Lire (Laval)

Qui peut citer des noms de scénaristes ? Pas si facile que ça… Et pourtant ils sont essentiels. Les dessinateurs règnent en maître sur le genre, mais que serait une magnifique bande dessinée sans scénario ? Coup d’œil sur la scénariste Séverine Gauthier, qui publie deux bandes dessinées jeunesse chez Delcourt.

Séverine Gauthier est une scénariste qui sait se faire désirer. Pas parce qu’elle publie peu – elle œuvre depuis presque dix ans et possède déjà une vingtaine d’albums à son actif. Non, on l’attend avec impatience car, à chaque fois, son talent parle et c’est un véritable plaisir de retrouver ses histoires. On peut citer parmi ses plus beaux albums Mon Arbre, Garance, Cœur de pierre (Delcourt) ou Washita (Dargaud). En plus, elle sait s’entourer d’illustrateurs de talent (Jérémie Almanza ou Thomas Labourot, pour ne citer qu’eux) et cela donne à chaque fois des albums magnifiques. Ce printemps, elle publie chez Delcourt deux remarquables albums pour enfants : Haïda l’immortelle baleine, illustré par Yann Dégruel, et L’Homme montagne avec Amélie Flechais. Haïda l’immortelle baleine nous plonge dans un conte mythologique inspiré de la culture des Indiens haïda, qui vivent au large des côtes canadiennes. Près d’un petit village du bord de mer, l’eau ne cesse de monter et elle menace de tout dévaster. Tàan et Nizhonie, deux enfants du village, se demandent ce que peut bien signifier la présence, sur la plage, d’une étrange dame qui ne bouge ni ne parle. Elle semble attirer peu à peu l’eau à elle. Ils se renseignent auprès de Grand-Père Ts’ang, qui sait tout sur les esprits gouvernant le monde. Séverine Gauthier signe une histoire touchante et mystérieuse destinée aux enfants. Yann Dégruel, talentueux illustrateur des séries Genz Gys Khan et Sans famille (Delcourt), entre autres, propose de remarquables images qui illustrent au mieux ce récit mythologique. Avec L’Homme montagne, on retrouve la force lyrique de Séverine Gauthier. Comme elle pouvait le faire avec le magnifique Mon Arbre, elle nous embarque dans une épopée poétique qui plaira aux plus jeunes tout en faisant rêver les grands. Grand-père est devenu trop vieux pour voyager. Il doit maintenant entreprendre son ultime périple. Les montagnes qui lui ont poussé sur le dos depuis de longues années sont devenues trop lourdes pour lui. Et dans ce voyage définitif, il ne peut emmener son petit-fils. Ce dernier est triste et demande à son grand-père d’attendre encore un peu. Il veut aller chercher le vent le plus puissant, celui qui soulève les montagnes, et aider son grand-père… Il se lance donc dans une formidable expédition. Cet album est tout simplement remarquable. D’une poésie rare en bande dessinée, il est soutenu par l’illustration admirable d’Amélie Flechais, découverte dans le très beau Chemin perdu (Soleil). Un vrai coup de cœur !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@