Chronique Le point sublime de Manu Causse

Mina a 25 ans et vient de perdre sa grand-mère qui portait le prénom Lune. Elle entreprend un voyage sur la terre de son enfance, dans les gorges du Tarn. Mina a passé de nombreux étés dans la demeure de sa grand-mère. Tout au long du voyage, nous découvrons la vie de cette jeune femme. Le récit de ses souvenirs commence quand elle avait 6 ans et nous suivons cette fillette dans sa construction de femme. Ce roman est un hymne à l’amour. Un amour protecteur des parents, un amour entre amis, un amour physique. La seule valeur qui soit importante est l’amour que l’on peut transmettre et qui permettra notre construction. Lune transmettra à sa petite fille cette liberté d’agir, de penser. Cet affranchissement des codes lui permettra de grandir, s’apprivoiser et s’épanouir afin de savoir ce qu’elle veut pour elle. « L’Ardeur » est une collection courageuse donnant une nouvelle opportunité de lectures aux adolescents.

Mathilde Boudinet Librairie La Petite Marchande d’histoires (Uzerche)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@