Chronique Le Grand Jeu de Céline Minard

Romain Cabane Librairie des Danaïdes (Aix-les-Bains)

Une femme choisit de s’isoler dans un cadre sauvage et grandiose au cœur d’un cirque montagneux où elle souhaite vivre dans une solitude réglée. Elle s’y est préparée, elle commence son entraînement.

La montagne, lieu du dépassement, offre un cadre à la mesure de cette prise de distance : âpre et rugueux, austère et digne, difficile et exigeant. Ainsi, son refuge loin du monde semble à la fois d’une sobriété exquise et d’une efficience mûrement réfléchie. Alors tout peut commencer. Le travail quotidien et les temps bien aménagés (jardin, violoncelle, marche…) permettent une quiétude et livrent l’accès d’un cheminement spirituel fait de résonances et de questionnements philosophiques. Ces exercices, l’apprivoisement de son environnement et sa description minutieuse, nous projettent parfois dans une tranquillité de l’âme que ne renieraient pas les maîtres bouddhistes. Ce texte mêlant poésie, méditation, symbolisme, onirisme, élévation du corps et de l’esprit, en symbiose aussi avec le monde animal, n’est pas sans évoquer les écrits de René Daumal (Le Mont Analogue, coll. « L’Imaginaire », Gallimard), Erri De Luca (Le Poids du papillon, Folio) ou Bernard Amy (L’Alpiniste, Le Tripode), pour ne citer qu’eux. Pourtant, avec légèreté, l’auteure s’affranchit aussi de ces parentés grâce à l’écriture enlevée et comme nettoyée, purifiée par l’altitude. Belle, fluide, percutante et très précise, l’écriture se fait à la fois poétique et imagée, un peu à la façon dont pourrait fonctionner un objectif grand angle ou macroscopique (de superbes passages !) Tout à sa tentative de confrontation et d’accomplissement (personnel, physique et spirituel), notre personnage va cependant faire une rencontre et vivre là un bel imprévu. Après avoir patiemment et raisonnablement posé des jalons, borné son domaine et accordé sa vie, une perte de repères s’opère. Comment accepter ou refuser la situation ? Voilà quelques dilemmes et questionnements qui innervent la seconde partie de ces pages brillantes.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@