Chronique Deviens ce que tu es de Dorian Astor

NULL

Linda Lompech Librairie Coiffard (Nantes)

Les retrouvailles entre deux êtres dont les routes se sont éloignées voient souvent naître la question : « Qu’est-ce que tu deviens ? » C’est justement par des retrouvailles et cette interrogation que le philosophe Dorian Astor introduit son propos. Cette question, outre la réponse « moi-même », appelle à elle l’injonction : « Deviens ce que tu es ». L’auteur, traducteur de Freud et spécialiste de Nietzsche, entreprend de raconter au lecteur l’histoire très ancienne de ce précepte et son inscription dans de nombreux courants philosophiques. Pour cela, il convoque de grandes voix de la discipline, comme Pindare et Freud, Foucault, Adorno ou Deleuze. Dorian Astor cherche à démontrer que ce précepte, paradoxe entre l’être et le devenir, loin de pousser à l’individualisation, invite l’homme à prendre la liberté de devenir ce qu’il est dans un contexte, la société, même si cette dernière impose parfois à chacun de devenir « quelqu’un ». En outre, une riche bibliographie permet de pousser l’analyse.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@