Chronique Chambre avec vue de Raphaële Frier

Antoine Tracol Librairie Lucioles (Vienne)

Après le dressage de pythons (La Famille Python, Rue du Monde), Raphaële Frier nous propose une immersion au cœur de l’imagination d’un enfant, qui a sa chambre à six mètres à peine de la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute. Une vie difficile et bruyante qui laisse place à des rêves de sable fin et d’écume fraîche. Le rêve se trouve au bout du chemin, au bout de l’A7, direction Marseille. Avec sa sœur, notre jeune héros se fabrique des histoires centrées autour des couleurs des voitures qu’il voit défiler. Tous deux grimpent dans une belle décapotable, direction la plage, ou s’embarquent à l’intérieur d’un vieux camion sillonnant les routes de France. Des histoires qui rassurent, permettent de s’évader, protègent de cette route à l’aspect si rude. Un jour pourtant, le bitume laisse place à une aire de jeu. Une aire dangereuse, mais tellement tentante qu’on ne peut s’empêcher d’y courir, d’y rouler, d’y faire du skate-board. Et si c’était cela, la liberté ? À moins que ce ne soit de comparer les bruits de moteurs à ceux de l’écume, et d’avoir alors une chambre avec vue... sur la mer.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@