Chronique Les Sacrifiés de Juliette Morillot

Martine Clesse Librairie Ducher, Verdun

Août 1954. Quelque part dans le Connecticut, un vieil homme, Jasper Proudlock, meurt en se faisant renverser par un chauffard qui prend la fuite. La conséquence de ce drame : les retrouvailles de Dorothy et Vivian, les deux filles du défunt. Ni l’une ni l’autre ne croient à la thèse de l’accident. Leurs soupçons sont encore attisés par la demande de pardon adressée par leur mère, Ethel, au frère du défunt. Elles découvrent alors le passé douteux de leur mère, quand celle-ci vivait en Asie. Cette femme soi-disant parfaite s’avère une séductrice cruelle et égoïste. Accusée de meurtre et condamnée à mort, elle doit son amnistie au sultan de Selangor. De révélations en rebondissements, d’allers-retours entre Kuala Lumpur et les États-Unis en passant par l’Argentine, Juliette Morillot écrit un roman inspiré d’un fait réel qui a défrayé la chronique en 1911. Un livre époustouflant où la manipulation est poussée à son paroxysme.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@