Chronique Je vais mieux de David Foenkinos

Martine Clesse Librairie Ducher (Verdun)

Il suffit parfois d’un grain de sable pour faire dérailler un mécanisme bien huilé. C’est ce qui arrive à notre héros. Sa vie semble sereine et bien réglée entre une vie professionnelle correcte dans un cabinet d’architecture et une vie familiale réussie avec Élise. Ses enfants, grandis trop vite, ont quitté la maison : c’est là la seule ombre au tableau. Cependant, un malheureux mal de dos remet tout en question. Comment une douleur apparemment anodine peut-elle engendrer tant de désordre ? Voilà notre narrateur totalement démoralisé, s’imaginant le pire à cause d’un médecin peu bavard. Son travail devient un enfer : il se retrouve au centre d’une rivalité entre collègues où la loi du chacun pour soi lui ferme les portes de la reconnaissance. Quant à son couple, le voilà en proie à une forme étrange d’« anesthésie affective » ! Un roman aigre-doux où l’on reconnaît entre mille l’écriture de David Foenkinos, où les petits défauts de l’humanité sont pointés avec finesse et où l’optimisme paraît capable de résister à tout.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@