Chronique Le Tango d’Antonella de Magali Le Huche

Anahita Ettehadi Librairie Jean Jaurès (Nice)

À Buenos Aires réside une grande danseuse de tango du nom d’Antonella. Tous les soirs, elle laisse libre cours à sa passion. Il n’y a pas un homme qui n’ait essayé de l’inviter à danser. Mais Antonella est atypique. Ses amis les oiseaux, blottis dans sa chevelure épaisse, l’accompagnent où qu’elle aille. Les gens prennent peur des gazouillis et Antonella fait cavalière seule. C’est alors qu’un drôle d’individu débarque dans sa vie. Helmut est aviateur. Le turboréacteur de son avion faisant des siennes, Antonella l’accueille volontiers le temps des réparations. Entre eux, c’est l’amour fou. Hélas lui a soif de grands espaces et elle a le vertige. Comment deux êtres si opposés peuvent-ils vivre ensemble ? Fidèle à son style pêchu et déjanté, Magali Le Huche (Jean-Michel, le caribou des bois, Actes Sud Junior) raconte la différence dans ce qu’elle a de plus beau, d’étonnant, ainsi que le véritable amour, celui qui demande de la patience et des compromis. Un album haut en couleur qui émeut autant qu’il amuse. Un petit bijou d’espièglerie.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@