Chronique Coraline de Neil Gaiman

Anahita Ettehadi Librairie Chantelivre (Paris 6e)

Coraline vient d’emménager dans une nouvelle demeure avec ses parents. Elle y découvre une porte dérobée qui la conduit dans un monde quasi identique au sien. Ses « autres » parents la couvrent d'attention, de cadeaux. Ils auraient été parfaits si des boutons n'étaient pas cousus à la place de leurs yeux ! Coraline flaire le danger mais il est déjà trop tard ! En maître du fantastique, Neil Gaiman a su diaboliser un élément banal : le bouton de couture. L'auteur britannique aborde avec brio les peurs profondes et les désirs. Peut-on souhaiter n'importe quoi sans craindre les conséquences ? Aurélie Neyret nous offre une somptueuse version de ce conte noir à la Tim Burton. Le nouveau visage de l'héroïne, énigmatique, fantomatique, colle merveilleusement à l'atmosphère angoissante du récit. Le trait est gothique, élégant et donne on ne peut plus envie de se (re)plonger dans cet incontournable de la littérature jeunesse !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@