Chronique La Maison des Turner de Angela Flournoy

  • Angela Flournoy
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Anne-Laure Tissut
  • Coll. «Coll. « Domaine étranger »»
  • Les Escales
  • 31/08/2017
  • 437 p., 21.90 €

Delphine Olivier-Auzie Librairie Le Pain de 4 livres (Yerres)

La maison des Turner renferme bien des secrets. C’est à travers un arbre généalogique fourni sur plusieurs décennies que l’on va les découvrir. Les Turner sont une famille noire américaine que la crise des subprimes n’a pas épargnée. Alors que faire de la maison de Viola, qui a vu naître ses treize enfants ? Le sort de cette bâtisse, sans autre valeur que sentimentale, est entre les mains du fils aîné et de ses frères et sœurs. Leur mère étant malade, elle ne peut plus entretenir ni même vivre dans la maison. Pour décider si oui ou non il faut la garder au sein de la famille, la fratrie va se remémorer certaines étapes de leur vie, certains tournants qui les ont construits. C’est seulement là qu’ils pourront agir pour le mieux. Mais remuer le passé n’est pas toujours bon, sauf pour le lecteur qui va de surprise en surprise, de rebondissements en découvertes. Entre fantômes, vie personnelle et amoureuse, pas une page ne se passe sans apporter de la nouveauté.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@