Chronique La Cage aux cons de Matthieu Angotti, Robin Recht

Igor Kovaltchouk Librairie Actes Sud (Arles)

Un glandeur fauché vit dans une banlieue sordide avec une compagne vénale qui l'expulse de leur pavillon en exigeant qu'il lui ramène de l'argent. Alors qu'il traîne dans un bistrot, un bourgeois alcoolisé étale imprudemment sa bonne fortune. Le glandeur décide de le suivre chez lui pour le dépouiller. Problème : une fois dans la place, il tombe sur des liasses de billets, certes, mais aussi sur un cadavre attaché à une chaise, ainsi que sur le bourgeois tout à fait sobre, pistolet au poing. Ce dernier annonce au glandeur qu'il peut garder l'argent mais qu'il est désormais à son service. Qui commence par l'inhumation du cadavre dans la cave. Le face-à-face débute. La Cage aux cons, adaptation d'un roman de Frantz Bartelt, est une farce sombre dont le sujet est l'argent corrupteur et la bêtise ordinaire. Puis, insidieusement, la farce tourne au thriller étrange, jusqu'au twist final, à la fois grotesque et réjouissant. Une BD peu banale.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@