La vie du libraire Anahita Ettehadi

Illustration de Anahita Ettehadi

Comment et pourquoi êtes-vous devenue libraire ?

Anahita Ettehadi - J'ai toujours aimé lire, écrire, raconter des histoires et partager celles qui m'avaient marquées. L'envie de devenir libraire est apparue alors naturellement. Après mon Master 2 Métiers du Livre, fin 2015, je suis devenue assistante de français en Espagne. Mais ce travail ne me correspondait pas. Alors j'ai consulté les offres d'emplois sur l'INFL et postulé pour un remplacement maternité. Le propriétaire de la librairie m'a tout de suite rappelée : le poste en question était déjà pourvu mais un CDI se libérait. L'entretien s'est extrêmement bien passé malgré mon manque d'expérience (seulement 3 mois de stage). Le plus important, pour mon (futur) patron, était mes connaissances en littérature jeunesse puisque la librairie s'y spécialisait. J'ai ainsi rejoint la librairie Jean Jaurès, à Nice, et y suis restée pendant deux ans !

 

Parlez-nous un peu de votre librairie et de votre équipe.

A. E. - Chantelivre Paris, au 13 rue de Sèvres dans le 6e arrondissement, a ouvert ses portes en 1974. C'est une librairie de référence, spécialisée en littérature jeunesse. Sa surface de vente est de 300m2 et se divise en trois secteurs.

Tout d'abord le rayon adulte, géré par deux collègues spécialistes. Vient ensuite le rayon jeunesse (pour les lecteurs autonomes de 6 à environ 20 ans) ; c'est sur ce secteur que je travaille avec trois autres collègues dont ma responsable de rayon. Puis enfin, tout au fond, se situe le rayon petite enfance (destiné aux non-lecteurs de 0 à 6 ans), composé lui aussi de quatre libraires.

Chantelivre possède également un service collectivités. C'est une librairie qui privilégie avant tout le conseil (environ 80 % de notre activité) et j'apprends chaque jour depuis mon arrivée, le 8 janvier 2019. Il existe deux autres libraires Chantelivre, à Issy-les-Moulineaux et Orléans.

 

Racontez-nous une anecdote amusante avec un client…

A. E. - C'est arrivé le 1er novembre 2019 et je m'en souviendrai toute ma vie !

Une cliente s'approche de moi pour un renseignement. Son fils cherche le tome 2 d'Un chaton qui s'est perdu dans le Nether, un ouvrage inspiré de l'univers de Minecraft. Je lui explique que nous ne l'avons plus en stock, m'excuse, mais lui propose mon best-seller sur le thème : « As-lu L'attaque des cubes ? » La maman et le jeune homme se mettent à rire. Et la dame me dit soudain : « Je vous présente Antoine Carteron, et je suis sa maman, Marine Carteron. »

Je reste figée, à moitié au bord des larmes, toute émue. Silence. Puis fou rire général. Je venais de conseiller le fils de l'autrice !

 

Quel livre de votre bibliothèque avez-vous rouvert en premier ?

A. E. - J'ai dévoré Sonate de l'assassin de Jean-Baptiste Destremau, paru en poche chez J'ai lu ! Laszlo Dumas, pianiste français de renom, est persuadé que la seule façon d'améliorer son jeu est de tuer les personnes détectant ses fausses notes lors de ses concerts. Seulement un jour, il tombe amoureux d'une de ses victimes… Remarquable !

 

Quel conseil donneriez-vous à nos lecteurs pour ces prochaines semaines un peu spéciales ?

A. E. - Terminer sa pile à lire, relire ses livres favoris, faire des listes pour se préparer à la réouverture imminente des librairies, et (re)visionner les films d'animations des studios Ghibli, disponibles sur Netflix - cette opportunité est fantastique !

Terminer sa pile à lire, relire ses livres favoris, faire des listes pour se préparer à la réouverture imminente des librairies, et (re)visionner les films d'animations des studios Ghibli, disponibles sur Netflix - cette opportunité est fantastique !

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@