Chronique Seules les bêtes de Colin Niel

Allan Viger Librairie des Cordeliers (Romans-sur-Isère)

Seules les bêtes nous plonge au cœur de la tourmente. Une femme a disparu ce 19 janvier et l’hiver s’est installé pour de bon sur les Causses, entravant les recherches et cristallisant toutes les inquiétudes. « Certains disaient qu’Évelyne Ducat avait été emportée par la Tourmente, ce vent d’hiver qui se déchaîne parfois sur les sommets ». Cinq voix s’élèvent tour à tour. Celles d’Alice, Joseph, Maribé, Armand et Michel, se faisant petit à petit écho sans le savoir. Cinq solitudes, cinq histoires, toutes liées entre elles par de lourds secrets et la disparition d’Évelyne Ducat. Est-elle morte ? Est-elle vivante ? Dans ce coin de nature sauvage, âpre et isolé, où seules les bêtes tiennent lieu de compagnie à des paysans qui voient peu à peu les fermes alentours devenir des résidences secondaires pour Parisiens en mal d’air pur, une chose est certaine : il y a bien des manières de dissimuler une femme dans le décor.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@