Chronique Nos espérances de Anna Hope

  • Anna Hope
  • Traduit de l'anglais par Elodie Leplat
  • Coll. «Du monde entier»
  • Gallimard
  • 12/03/2020
  • 368 p., 22 €

Quel bonheur de retrouver la talentueuse Anna Hope ! Après nous avoir enthousiasmés avec Le Chagrin des vivants et La Salle de bal (Folio), l’auteure anglaise revient avec un roman contemporain. L’histoire de trois amies trentenaires et, à travers elles, le portrait d’une génération pleine d’aspirations qui va se heurter à la réalité d’un monde en crise.

Nous sommes en 2004 lorsque nous rencontrons les trois protagonistes de ce livre. Elles ont alors 29 ans, viennent d’horizons différents et partagent une colocation dans une belle maison victorienne du quartier de London Fields. Hannah connaît Cate depuis l’enfance et a étudié dans la même université que Lissa. Elles mènent une vie insouciante de jeunes célibataires, sans contraintes. Leur vie est devant elle et tout semble possible. Quelques années plus tard, alors que leurs liens se sont distendus, chacune a vu ses espoirs déçus et toutes demeurent insatisfaites de la vie qu’elles mènent. Hannah, malgré une vie professionnelle réussie, essaie depuis deux ans d’avoir un enfant. Ce désir vire à l’obsession et menace son couple. Cate, quant à elle, est en pleine dépression post-partum et se sent perdue dans sa nouvelle vie de mère. Lissa vivote dans une carrière de comédienne et enchaîne les auditions pour décrocher le rôle qui la fera connaître. Chacune idéalise et jalouse la vie de l’autre. Dans un récit fragmenté qui alterne entre passé et présent, Anna Hope nous raconte leurs destins croisés. Elle décrit avec beaucoup de finesse les ressorts complexes de l’amitié, cette relation à la fois évidente et grisante faite d’admiration, de complicité mais aussi de jalousie et de rivalité. Le lecteur comprend en filigrane ce que ressentent les jeunes femmes d’aujourd’hui et à quel point il leur est difficile de s’épanouir face aux injonctions contradictoires de la société. Malgré le fait que ses personnages vivent leur féminisme comme une évidence, elles se questionnent encore sur leurs rapports aux hommes, à la sexualité, et à la maternité. Nos espérances est le livre d’une génération pleine d’espoirs mais vulnérable car confrontée au chômage de masse, à la crise économique, à l’urgence environnementale… Une génération devenue résignée car elle sait qu’elle sera la première à vivre moins bien que la précédente. Une génération qui essaie de faire de son mieux en cherchant d’autres voies pour se réaliser. Anna Hope est une merveilleuse romancière. Son écriture touche par sa justesse et sa vérité. Ses héroïnes nous ressemblent, elles ont nos forces et nos fêlures. Chacun se reconnaîtra ou reconnaîtra l’empreinte d’une amie, d’une sœur. Avec ce livre, Anna Hope nous enchante une nouvelle fois avec des pages lumineuses et bouleversantes qui nous procurent ce bonheur auquel aspirent tant ses belles héroïnes.

Aurélie Baudrier Librairie Raconte-moi la terre (Bron)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@