Chronique Les Corps insurgés de Boris Bergmann

Faustine Meyssonnier Librairie Gibert Joseph (Dijon)

Avec talent, Boris Bergmann nous conte trois destins emblématiques, entremêlés par le fil rouge de la révolte. Lorenzo est un jeune peintre de la Renaissance qui souhaite révolutionner l’art tout en poursuivant sa quête de la beauté, le rendant ainsi esclave de ses passions. Baptiste, quant à lui, appartient à une bourgeoisie étriquée. Il aspire, en ce mois de Mai 1968, à davantage de liberté mais à surtout plus de dérives. Enfin, Tahar est venu se réfugier en France et souhaite obtenir une carte de séjour. Trois époques, trois exils, mais tous sont habités par une colère sourde qui les poussera à faire des choix qui scelleront à jamais leur destin. Chacune de ces trois voix va livrer son propre combat avec une volonté farouche d’exister. Cette lecture n’est, pour nous lecteurs, que découvertes et sensations. Nous sommes happés dans le tourbillon frénétique de ces vies solitaires dépeintes avec justesse par l’auteur. Une écriture belle et imagée pour une histoire choc !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@