Chronique Solitudes de Niko Tackian

Faustine Meyssonnier Librairie Gibert Joseph (Dijon)

Avec son nouveau roman, Niko Tackian nous offre un huis-clos palpitant et glacial qui se déroule en plein cœur d’un Vercors enneigé : la mémoire semble être la clé d’une énigme absolument terrifiante !

Dès le début du roman, nous faisons la rencontre d’un personnage énigmatique dont l’auteur a le secret. Élie Martin est devenu amnésique après avoir reçu une balle dans la tête il y a de cela une douzaine d’années. Depuis, il s’est installé dans un village du Vercors (Saint-Agnan) et travaille comme garde nature. Sa vie est à nouveau bouleversée le jour où il découvre, lors d’une violente tempête, le corps nu d’une jeune femme se balançant à la branche d’un arbre imposant. Dans ce paysage enneigé, la scène n’en est que plus terrifiante et déclenche une réminiscence qui va décider Élie à mener sa propre enquête. La lieutenant Nina Melliski, chargée de l’affaire, a la nette impression que le tueur l’emmène sur un jeu de pistes macabre. Et surtout, tout la mène à suspecter Élie, cet homme étrange qui possède la cicatrice d’une balle de 9 mm dans la tête. Témoin dangereux ? Coupable idéal ? Nina va devoir faire un choix. Nous ne sommes pas en reste concernant les protagonistes secondaires de l’histoire, qui vont eux aussi se mêler à l’enquête : Reda est un Mohawk qui croit aux enseignements prodigués par la nature ; Jacques un vieil homme aveugle qui perçoit l’aura des personnes qui l’entourent. Avec cette fine équipée, on obtient un roman décapant qui nous immerge totalement dans un huis-clos oppressant, voire même écrasant. L’atmosphère est tendue en permanence et nous fait passer un excellent moment de lecture. La magnifique couverture du roman illustre à la perfection l'ambiance sinistre et mystérieuse qui plane sur l’enquête. Niko Tackian arrive à nous faire douter jusqu’aux derniers instants. C’est ça qui est génial avec cet auteur : on ne sait jamais où l’on va ! Un roman parfaitement construit, palpitant, oppressant à souhait et diablement bien mené.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@